Cookies on the Schlüter-Website

Nous utilisons des cookies sur ce site pour améliorer votre expérience utilisateur. En cliquant sur « accepter » tout en conservant les réglages des cookies, vous nous donnez votre accord pour l’utilisation de cookies. Vous pouvez modifier ce réglage à tout moment. Informations supplémentaires

logo

Schlüter®-BEKOTEC

Mise en œuvre

  1. Schlüter®-BEKOTEC-EN se pose sur un support plan et porteur. Les défauts de planéité du support doivent être compensés par un ragréage ou un ravoirage. Des isolants thermiques doivent être, si nécessaire, posés sur le support, conformément aux normes en vigueur. Si des câbles ou des canalisations sont posés sur le support porteur, l’isolation phonique doit être disposée en continu sur toute la surface, au-dessus du ravoirage. La compressibilité maximale est un facteur important lors du choix des couches d’isolation adéquates (pour la France, SC1 a ou b 1 ou 2 CH). En cas de manque de réservation pour la réalisation d’une isolation à base de polystyrène ou de fibres minérales, l’utilisation de Schlüter®-BEKOTEC-BTS de 5 mm d’épaisseur permet d’améliorer sensiblement l’isolation contre les bruits de chocs.
  2. Les chants du revêtement au niveau des murs ou des éléments verticaux doivent être isolés au moyen de la bande périphérique de 8 mm d’épaisseur Schlüter®-BEKOTEC-BRS 810. Le film en embase de la bande périphérique doit être posé entre le support (ou sur la couche isolante supérieure) et le panneau à plots. Pour la mise en oeuvre d’une chape fluide, on utilisera la bande périphérique Schlüter®-BEKOTEC-BRS 808KF munie d’une embase à coller sous le panneau et d’une bande autocollante pour la fixation au mur, permettant d’éliminer tout risque d’humidification des murs, et d’éviter aux chapes autolissantes de couler sous les panneaux lors de leur mise en oeuvre.
  3. Les panneaux à plots Schlüter®-BEKOTEC-EN doivent être coupés sur mesure, ils sont munis d’un assemblage à rainure et languette qui permet de les emboîter entre eux. Le panneau périphérique Schlüter®-BEKOTEC-ENR permet une découpe économique des matériaux. Il peut également être posé au pied des collecteurs afin de faciliter le positionnement des tubes de chauffage.
  4. Pour la réalisation du plancher chauffant- rafraîchissant Schlüter®-BEKOTEC-THERM, la forme particulière des plots permet de clipser les tubes de chauffage d’un diamètre de 16 mm. Les pas de pose des tubes doivent être définis en fonction de la puissance calorifique nécessaire.
  5. L’étape suivante est la réalisation sur le panneau à pots d’une chape en ciment de la classe de résistance CT-C25-F4 (ZE 20) ou d’une chape en sulfate de calcium CA-C25-F4 (AE 20) avec un recouvrement minimal de 8 mm au-dessus des plots. Il convient de ne pas dépasser une valeur de résistance à la flexion = F5. Afin de compenser les irrégularités du support, il est possible d’augmenter l’épaisseur de la couche au-dessus des plots, sans toutefois dépasser 25 mm. S’il s’avère nécessaire d’éviter les ponts phoniques entre deux pièces, il convient alors de fractionner la chape aux seuils des portes au moyen du profilé de fractionnement Schlüter®-DILEX-DFP.
  6. Dès que la chape traditionnelle ciment est accessible à la marche, il est possible de coller la natte de découplage Schlüter®-DITRA 25 (ou Schlüter®-DITRA-DRAIN 4 ou Schlüter®-DITRA-HEAT) en tenant compte des indications de mise en oeuvre de la fiche produit 6.1 (ou 6.2 ou 6.4). Les chapes en sulfate de calcium peuvent être recouvertes par la natte de découplage dès que l’humidité résiduelle est ≤ 2 %.
  7. La natte de découplage peut alors recevoir immédiatement un revêtement en céramique, en pierre naturelle ou synthétique en pose collée. Conformément aux normes en vigueur, le revêtement sur la natte de découplage doit être fractionné. Pour cela, il convient d’utiliser les profilés de fractionnement Schlüter®-DILEX-BWB, -BWS, -KS ou -AKWS (voir fiches produit 4.6 - 4.8 et 4.18).
  8. Au niveau de la liaison sol/murs, utiliser le profilé de mouvements Schlüter®-DILEX-EK ou RF (voir fiche produit 4.14), en prenant préalablement soin d’araser la bande périphérique Schlüter®-BEKOTEC-BRS.
  9. Lors de la mise en oeuvre du plancher chauffant-rafraîchissant Schlüter®-BEKOTEC-THERM pour le chauffage par le sol, la phase de mise en chauffe peut démarrer dès le 7ème jour après l’achèvement des travaux. En partant de 25 °C, la température de départ sera augmentée chaque jour de 5°C maximum jusqu’à atteindre la température d’utilisation souhaitée.
  10. Les revêtements insensibles à la fissuration (par exemple, le parquet, les moquettes ou les revêtements plastiques) sont posés directement sur la chape Schlüter®-BEKOTEC, sans natte de découplage. La hauteur de la chape devra alors être adaptée aux épaisseurs respectives des matériaux. Outre les instructions de mise en oeuvre usuelles, il convient d’observer le taux d’humidité résiduelle admis pour la chape en fonction du revêtement choisi.

Pour nous contacter, c'est facile !

Schlüter-Systems S.à.r.l.
12, rue des Flandres
60410 Villeneuve sur Verberie
Tél. : 03.44.54.18.88
Fax : 03.44.54.18.80

image

Une question à poser ?

Nous sommes à votre écoute !

Information complémentaire importante

sur nos produits et variantes, vous trouverez ici :

Légende pour les tableaux sous "Variantes"

Pour la mise en pages uniforme et claire des tableaux, nous utilisons les symboles et abréviations suivants :
image image image

= Nouveaux produits

= Profilés disponibles en longueurs de 3 mètres

= Profilés prédécoupés pour cintrage   

 

Mesures:
H = hauteur
L = longueur
B = largeur


Légende:
PL = Europalette
KV = Caisse / Unité
BV = Conditionnement par faisceaux (Sauf mention expresse, tous les profilés sont emballés par 10 unités par faisceau.)
P = Conditionnement par paquet
R = Rouleau
St. = Unité  


image

Schlüter®-BEKOTEC-THERM

Cuisine, salle de bains, pièce à vivre, véranda... Le plancher chauffant faible épaisseur Schlüter-Systems se glisse partout ! Découvrez-le en cliquant sur le lien ci-dessous.